Description & Modèles

 

Dans le cadre de l’évolution réglementaire européenne dans le domaine de l’eau, les échantillonneurs passifs ont pour avantage de prélever in situ sans perturbation du milieu. Ils permettent d’effectuer des profils stratigraphiques, d’intégrer la pollution sur le temps d’exposition, et d’abaisser les limites de détection ce qui conduit à un meilleur suivi de la qualité de l’eau. Concernant les eaux souterraines, des travaux spécifiques sont nécessaires pour prendre en compte l’impact de la faible circulation de l’eau sur l’accumulation des composés par les échantillonneurs passifs intégratifs.

 

 

 

 

 

Applications potentielles

 

  • Mise en évidence de substances présentes à faibles concentrations,
  • Accès à une concentration moyenne intégrée sur le temps,
  • Caractérisation de la potentielle stratification de la pollution par déploiement des échantillonneurs passifs à plusieurs niveaux dans un piézomètre,
  • Accès à une représentation en 3 D de la pollution d’un site.

 

Technologies & Avantages

 

  • Calibration et validation d’échantillonneurs passifs (in situ et en laboratoire),
  • Développement de nouveaux échantillonneurs passifs à base de phases spécifiques,
  • Application de différents échantillonneurs passifs (PDB, SPMD, DGT, POCIS) en milieu naturel pour le suivi de COV, HAPs, PCBs, métaux, pesticides, polluants émergents.

 

Categories : 

Domaines d’application : 

Secteurs d’activité : 

   

Avec le soutien de
Projet mené dans le cadre des Investissements d’Avenir